Poéme d'une rose bleu

 

 

Chers amis, cette chronique est destiné à tous les romantiques, les malheureux, les nostalgiques, les vivants, les positifs ou les négatifs, les optimistes ou les pessimistes, les meilleurs amis, les âmes soeurs et bien d'autres.... Cette partie sera gérée pas ma tendre et belle rose bleu ,qui part sa rareté ne sort que très rarement ses épines! A toi princesse de mon coeur .


Images Feeriques & Graphisme

Nous deux ensemble

Formons une flamme infinie

Comme une rose qui s'épanouit

Le doux parfum de toute une vie

Ce que je ressent aujourd'hui

C'est l'amour infinie

Je t'aime a la folie.

de Louve

La grande différence entre l'amour et l'amitié,

C'est qu'il ne peut y avoir amitié,

Sans réciprocité

Avec l'amour maternel

La vie vous fait à l'aube

Une promesse qu'elle ne tient jamais

de Louve


L'Amour ne voit pas avec les yeux, mais avec l'âme

 

Ce qu'il y a d'admirable dans l'amour,c'est qu'en s'occupant de l'autre on s'occupe encore de soi.

 

Je ne veux n'y fleur, n'y cadeau,simplement le don de ton coeur.


  Il y a un proverbe qui dit que les jours passent et ne se ressemblent pas,mais c'est faux car les jours passent et je pense toujours à toi.

de Louve



Trouver l'amour et le garder
Entretenir la flamme de la passion
Pour s'y consumer,
Partager,écouter,comprendre,embrasser,caresser,chérir chaque jour sans relâche
Son objet de désir
Pleurer et rire ensemble,
Endurer les problèmes avec courage et patience.
Partager les merveilles que nous donnent la vie...
Tel est le secret bien garder de ceux qui ont  toujours envie de s'aimer!
de Louve

 

Comme un fruit tendre et mûr
Dans lequel on croque
Dont le jus coule sur mes lèvres
Et alors sentir enfin son noyau dur
Roulé sous ma langue
Je te veux tendre et fort à la fois
Je veux ton corps et ton âme
Je veux tout de toi
Je veux entendre tout tes désirs,
Tes plaisirs et tes rêves
Je veux tout savoir de toi
Dans les moindres détails,
te possédais pour que tu aboutisses
Ou tu n'es jamais allé.
Je te veux ainsi entre mes bras!
de Louve

 
Poème écrit par mon grand-père que j'adorais  de Caro
DAME NATURE

dame nature fébrilement
Quitte son manteau d'hermine
Pour annoncer le printemps
Quand l'hiver se termine

Elle annonce avec raison
Parmi ses quatres saisons
Le plus beau de ses fleurons
Pour egayer nos maisons

Et son fidèle compagnon
Dont le coeur est embrasé
Nous distribue ses rayons
Jusqu'à la fin de l'été

Quand elle sentira morne
Il faudra lui pardonner
Car son entrée en automne
L'auras beaucoup fatiguée

Et quittant son compagnon
Elle s'éloignera lentement
Bouclant ses quatres saisons
Vétue de son blanc manteau.
 
de jacques Bard
 

Ne crains plus la vie,

Sourit lui et elle te sourira,

Regarde autour de toi,

Et pense qu'il n'y a pas que toi

Prie pour une meilleure vie

Et bats toi pour ton bonheur

Ne laisse personne te piétiner

Car tu n'es pas né pour te laisser trompè

Suit  ton chemin et croit en ton instinct

Ouvre ton coeur pour les gens qui le méritent vraiment

Oublie la souffrance regarde ta chance,

La chance que Dieu t'a offerte,

Prends la et conserve la précieusement

Regarde le monde différemment

Et écrase tous les méchants

Ainsi ils pouriront en enfer

Et feront disparaître la guerre.

de Louve

Sous un ciel bleu azur

J'ai pris un fruit bien mûre

Regardant l'horyzon,

Je n'y vis rien de bon

                          Des nuages s'amoncelaient

                          Derrière des montagnes dressées

                          Le temps allait bientôt changer

                          Il fallait se hâter

Las de marcher, je me mis à courir

Pour rattraper le temps à venir

A bout de souffle le temps me rattrape

Titubant, tombant à la renverse je dérape

                           Qaund les éléments se déchainent

                           Sans amour, ni haine

                           A quoi bon lutter

                          Qu'à présent tout est terminé!

                                 de Clo

MON FILS

 

Toi qui part ta venue a enchanté ma vie

Toi qu'on m'avait tant promi

Toi petit homme aux yeux sombres

Toi à qui chaque instant je pense

Toi quim'a offert d'être maman

Toi me regardant de ton air innocent

Toi qui est arrivé par surprise

Toi en me regardant tu m'as conquise

Toi qui m'a appris la possessivité

Toi qui m'aime sans rien demander

Toi si fragile dans mes bras

Toi qui un jour partira

Toi pour qui je me réveille à tout instant

Toi qui apporte joie et peur en même tant

Toi qui me tenais la main dés que tu souffrais

Toi si solitaire quand le soir arrivait

Toi si sage et si mignon

Toi mon si fier et si merveilleux petit garçon.

de Clo

 

 

 

 

 

Un jour viendra la fin du monde,

Et la race humaine s'éteindra.

Les âmes seront vagabondes,

Attendant la cloche qui sonnera.

La planète est en péril,

Adieu faune et flore

Désespéré il chercheront l'île,

Qui jadis fut recouverte d'or.

Ce lieu de refuge,

N'est point vaste mais fiable

Il est temps de tourner la page

De s'aider d'un soutien véritable.

Prenons nous la main

Reconstruisons notre avenir

Nous ne mourons plus jamais de faim

Si vous nous laissez intervenir.

de Clo 

 

 


Feu saphir

Brûle mes veines

Esclave et martyr

Loin d'ici tu m'emmènes

Parcourant un lac de glace

Mes pas effleurent le vent

Un coeur bât mais n'a pas sa place

Le silence hurle précipitament

Les mots s'échappent tel des clés de sol

Indomptable tu m'échappes

sans nouvelle je m'imôle

Le feu, la glace, le vent me rattrapent

et plus jamais le rêve ne sera

Ta disparition me plonge

Dans les abysses où tu m'anéantiras

Adieu avant que la terre me ronge.

 de Clo


ROUGE

 

Rouge comme la robe d'un bon vin

Rouge comme une rose au doux parfum

Rouge comme une voiture tout terrain

Rouge comme le rubis à ta main

Rouge comme un drap qui déteint

Rouge comme le drapeau de Pékin

Rouge après tes coups de reins

Rouge comme une flamme qu'on éteint

Mais pas plus rouge que le sang qui est mien

de Clo

 

 

Technologie qui nous détient

Dépendant des images en série

Pouvoir ensorcelant on t'appartient

Quelques larmes et puis on rit

24h sur 24 tu nous assommes

Toutes les heures tu re programme

Tu nous pousses et on consomme

Ces matières premières de bas de gamme

Tu n'es pas un dieu

Et pourtant on t'idôlatre

tu t'imisce dans tous les lieux

Sans jamais te débattre

Un jour le progrès nous bouffera

Sans conviction nous en parlerons

Il faudra bien un jour mettre le hola

Avant qu'on vienne nous dire non.

de Clo

 

 

 

 

 

 

 

PECHERESSE
J'ai vendu mon âme au diable
Le jour ou j'ai abandonné mes ailes
Depuis je suis devenue incapable
Et la culpabilité me martèle
J'ai abandonné mon Dieu
Me suis laissée pervertir
Luxure et pouvoir j'étais envieux
De cette ivresse infini
Mais tous se paye un jour
Le jugement sera juste
Mes péchès seront lourds
Dans la balance impériale
le pardon me sera peut-être accorder
si je confesse dés maitenant
On dit bien faute avouée demi-pardonnée
mon destin t'appartient, je suis confiant
 
 
 
 
de Clo
UNE CHANCE
Par le biais d'un homme
Avec l'assistance d'une femme
Un jour ils croquèrent la pomme
A jamais perdirent leurs âmes
Le jardin fut perdu
Et le libre arbritre convoité
La maladie, la souffrance et la mort apparue
De notre erreur nous nous sommes apitoyée
Depuis le monde vit à cent à l'heure
Voulant toujours plus qu'au premier jour
Sans paix, ni bonheur
Bientôt sera la fin du parcour
Qui sait si à nouveau l'histoire devait se répéter
Un homme et une femme sauvant l'humanité
Mais par la pomme ne serait tenté
Et la perfection réapparaîtrait!
 
 
 
de Clo
 
 
 
 
 
 
CHRIS
Petite soeur en taille
Mais grande dans mon coeur
tu n'as pas beaucoup de faille
Sauf de l'inconnu dont tu as peur
Dix ans nous séparent
Et pourtant on ne c'est pas quittée
Certain jour t'en à marre
Mais jamais tu ne m'as renié
Coeur innocent et fragile
Je suis la plus jeune et je veux te protéger
Laisse moi te prêter mes ailes
Pour partir à l'aventure sans danger
Je t'aime petit bout de femme
Même sang, même amour de la vie
Unie laissons brûler la flamme
De ce lein qui nous réunit
A toi ma soeur
de Clo
 
Je suis une plume qui cherche ses mots dont la page en contient son âme
je suis un atome dans une enveloppe de lumière
Et mon esprit est la trinité de sa couleur
Sans mémoires à la molécule de mon loup naît l'espoir
De ma terre dans la racine de son âme
Aux symboles des mains humaines je voudrais être peaux de paix
Pour y partager le reflet de son bien
Sur la langue de ma culture, glisse-moi tes lèvres
Pour que je sois corps de ton baisers
A la lune  mon texte s'envole la plume de mon coeur
Couché sur l'aile de la solitude
Sur la table de mon chevet dans l'ombre de ma lecture se trouve la lumière de mon livre
S'éléve mon corps céleste dans une poussière qui deviendra souvenir
L'astre de mon rêve est le signe de mon étoile qui guide le médium de mon destin
A la musique de mon harmonie
Je suis note de liberté aux vents qui compose son jugement
L'infini est l'instinct du hasard
Et le futur et le iroir de son temporel
Dans les tempêtes se trouventl'échos des maux
Perdus dans l'ignorance de sa nature
Espoir à la trace de la vie
Empreinte moi ton pas que je sois chemin de ton écoute
Saisons aux parfums
Hûme moi l'aurore de ton ressenti que je sois fleur de ton horyzon
Coule moi la mer de ton envie que je sois eau de ton coeur
 
de Louve

Qui parle au vent
De l'âme et des frissons
Dans l'écoute de son éveil il devient
Jugement de sa foi
Entrelacé dans la fusion de l'ignorance
Qui guide l'espace de sa voix
Aux murs qui résonnent les écrits des graffitis
Coulent les couleurs de la liberté
Dans l'imaginaire de l'art de la communication
Deviendra valeur au respect de son évasion
Au vortex de l'esprit, se trouve le codex de la lumière
Et l'étoile en est le corps de son destin
Dans le bois de sa racine se trouve le germe de la peur
Dont le grain en est le courage de la vie
Dans la paume de la main se trouve la mémoire de l'histoire
Epanouie sur la chair de son coeur
A l'arbre de l'écorce se trouve l'écho d'un miracle
Et la nature en contienta terre de son sol,
Couché sur le seuil du respect humain
Vague le ruisseau de mon loup
Dans la source de ma rive
Pour que je sois océan d'une mer libre
A la peine des larmes se trouve le cristal d'un partage
Et l'amour en console sa pierre
Oubliés sur la lune des nuits je sommeilles sur un rêve
Assis sur la réalité de l'espoir
A l'horyzon de la jouissance je voudrais être champs de ses saisons
our partager la culture de son fruit
A la parole de mes lèvres elle sera péché de mon ciel
Aux signes des désirs invisibles survole l'envie des hasards
Dont l'homme devient contenu de son enveloppe
Dans l'écrit des anges il tracera la mémoire avec la plume de son don
Au senti de son aile il sera douceur de ses mots.
de Louve
       TOI MA MEILLEURE AMIE
 
 
 
 
 
 
 
 
Qui m'accepte telle que je suis
A chaque fois que je te vois,
Mon coeur est rempli de joie,
J'aime me souvenir ,
De nos plus fous delires,
Avec toi je n'ai pas peur d'être moi-même
Avec toi je ne ressens ancun gêne
Sans toi ma vie sera triste
Nous sommes si complices!!
Tu es la personne avec qui j'aime discuter
Et a qui, j'ose me confier,car je sais
Qu'avec toi mes secrets sont en securités
Et que jamais il ne serons dévoilés
Quand je vais mal tu me reconfortes
tu me rends plus forte
tu es une FILLE EN "OR"
ce poème pour te dire que "JE T'ADORE"!!!
de Louve
 
 

 

 

 

 

 

       De cette vie éteinte d’une étreinte,
Brille le soleil comme une empreinte.
Les illusions ont tort, le cœur a raison,
Devant ce muret, l’idée s’éprend d’un son.
Ces nuits expriment mes sensations,
D’un pas certain, la foi libère toute émotion.
Ma nature est sereine, mon essence est neutre,
Je suis incolore comme un banal feutre.
Mon chemin s’est mélangé d’éternité,
Ma divinité est en paix avec son humanité.
La souffrance a disparu, je me transfigure,
L’esprit devient une joie qui se structure.
Ma nature angélique interpelle la lueur,
Ma magie rougissante crée ma demeure

   de Louve

 

 

 

 

 
 

17 votes. Moyenne 4.06 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site